Comment se former en construction métallique ?

Comment se former en construction métallique ?

Les projets de structures métalliques comme les ponts, les pylônes, les passerelles, les hangars, les portes d’écluses et de barrages sont réalisés par des titulaires du BTS construction métallique. Ils participent au processus de construction du début à la fin, par exemple en concevant les structures, en déterminant leur coût, en rédigeant des instructions de montage et en préparant le chantier.

Que contient la formation ? 

Le programme de deux ans comprend des cours généraux et pratiques. Un minimum de 8 semaines doit être passé en stage dans une entreprise. Si vous voulez plus d’informations sur la formation, rendez-vous sur le site www.formation-industrie.bzh/. L’alternance peut être utilisée pour tout ou partie de la formation. La visite de salons de l’emploi est une autre option. Pour discuter de votre future carrière, vous vous adresserez à des experts, des professionnels et des jeunes diplômés. Les conférences sont également une excellente occasion d’en savoir plus sur les différents métiers proposés (chef de chantier, chef de projet innovation et transformation, conducteur d’engins de travaux publics, géomètre, etc.)

A lire également : Pourquoi s’inscrire dans une école de management spécialisée après son baccalauréat ?

Conditions d’admission à la formation

Deux ans après l’obtention du baccalauréat, la formation débute. Le baccalauréat STI2D, le baccalauréat général avec un choix de spécialités à dominante scientifique (les sciences de l’ingénieur, les mathématiques et la physico-chimie sont recommandées), et le bac pro production de chaudronnerie et de structures métalliques sont les spécialités visées. Sachez que chaque candidature fait l’objet d’une étude de dossier comprenant une présentation de ses travaux et un entretien de motivation. Le titulaire d’un BTS construction métallique peut trouver un emploi, et même créer un business dans les bureaux d’études des petites et moyennes entreprises comme charpentier métallique, dessinateur-projeteur, serrurier-métallier, ou encore comme calculateur-projeteur. Il peut augmenter son niveau de responsabilité en occupant le poste d’assistant du chef d’entreprise après quelques années d’expérience. Un poste de technico-commercial est également envisageable pour lui.

A lire en complément : Pourquoi suivre une formation en droit social et du travail à Bordeaux ?

ARTICLES LIÉS